Tous les articles par admin1088

Portes ouvertes chez Christophe et Isabelle Surville , les producteurs d’oeufs

Dimanche 14 octobre 2018, des amapiens de Fouras, l’ile de Ré et autres se sont retrouvés pour visiter les poulaillers des Surville.

Les poules sont réparties dans plusieurs poulaillers en bois conçus maison. Elles n’ont pas l’air  malheureux. Au bout d’un an ou deux, quand elles sont moins productives elles sont revendues à des particuliers par le bon coin.

Nouvelles du jardin / Les dernières de la saison

Bonjour à tous,

Un message de fin de saison pour faire le point sur l’année passée et les légumes à venir.

Après avoir douté de trouver un nouveau producteur de plants  fin 2017  nous nous sommes tournés vers un gros producteur de St Malo  qui livre à Rochefort.

Tous les plants de début de saison et les plants ‘’ratatouille’’ ont bien produit. Les plants d’été dont la plupart des choux prévus pour cet hiver sont eux en mini mottes avec moins de terreau. Ils ont donc, eux, plus de mal à repartir après les plantations du début de juillet. Pour l’année prochaine nous recherchons des plants en motte normale.

En prévision de l’inconnue du résultat des plants 2018 et suite à la baisse des engagements au début de notre saison amapienne, les  paniers de fin d’année 2017 ont été plus abondants frôlant les 11€  et permettant de prendre un peu d’avance.

Ensuite la pluie et le froid nous ont fortement pénalisé entre février et mai endommageant les pommes de terre nouvelles, les oignons, les ails et les fèves.

Une gelée à – 8°C nous a même grillé les betteraves et les choux pointus ce qui a occasionné de gros problèmes et une pénurie de primeurs.

Heureusement les serres étaient là et nous ont permis de mettre en place tous les légumes ‘’ratatouille’’.

Cette année une deuxième serre  de tomates dans laquelle nous avons mis les plants invendus aux jardiniers amateurs a permis de répondre aux demandes exceptionnelles et de réaliser l’abondance.

Grâce aux serres nous avons pu gérer à la fois l’arrosage et le soleil et fournir de gros paniers jusqu’à maintenant mais la sécheresse a fortement ralenti la croissance des légumes extérieurs ce qui va nous pénaliser pour le début de l’hiver. Ainsi, les blettes et les choux ont eu pas mal de mortalité et ces derniers ont pris du retard et ne veulent pas pommer. Les courges n’ont fait qu’un fruit par pied, les oignons, les betteraves, les céleris raves et les carottes ont souffert du manque d’eau et sont de petite taille. Les radis rouges sont très piquants et ceux déjà mis ne seront pas comptés dans le panier.

Mon conseiller m’a recommandé de recommencer les carottes, ce que j’ai fait tout en gardant les autres qui donneront en fin d’hiver si tout va bien.

Il nous a conseillé aussi sur la conduite à tenir à propos des parasites des poireaux et des pommes de terre. Normalement nous devrions avoir un bon résultat et même de l’abondance pour ces dernières qui vont être ramassées la semaine prochaine.

Les poireaux ont eu un peu de perte à la plantation vu les températures de juillet et d’août. L’arrosage pour compenser a entraîné une poussée exceptionnelle d’herbes que l’on essaie de gérer actuellement avec difficultés. Il y a le nombre mais aussi la concurrence.

La période hivernale sera moins fournie que l’année dernière .

Un point sur la composition des paniers  pour  votre réflexion avant l’AG.

Nous faisons trois distributions :Tonnay Charente et Fouras ( les paniers d’Éric ), Chambon( Amap Aunis )

A Tonnay ont été livrés 11,5 paniers hebdomadaires pour 512  € de légumes. C’est à dire 44 € de plus que prévu si l’on tient compte d’un panier à 9 €. ( 9,85 € de moyenne )

A Fouras : 49,5 paniers pour 489 € soit 21 € de plus ( 9,40 € de moyenne )

A Chambon : 19 paniers pour 468 € soit 26 € de plus ( 9 € de moyenne pour un panier prévu à 8,50 € )

Entre octobre 2017 et février 2018 nous avons tenu des paniers à 10,50 € de moyenne.

Nous sommes descendu à 7,5 € de moyenne entre février et juin avec un mini à 6,20 €

Depuis juin nous sommes à 13 € de moyenne avec un maximum à 18,65€

En moyenne et pour les plus importants

En début d’année ont été livrés :

– 7 fois des carottes (5 kg)

– 6 choux fleurs

– 13 parts  de courges

– 5 fois des épinards (2,5kg)

– 15 parts de mâches

– 5 parts de lentilles (3kg)

– 7 fois des navets

– 14 fois des pommes de terre (14 kg)

– 9 fois des poireaux (9,5kg)

– 6 fois des radis noirs

Cet été

– 18 fois des salades (dont 6 fois 2 salades)

– 9 fois des tomates (14,5kg) et 5 fois à la fin de l’année dernière

– 4 fois des poivrons

– 14 fois des courgettes

– 7 fois des concombres (12 pièces)

– 6 fois des aubergines

Ce rappel pour que vous puissiez l’étudier avant l’Assemblée Générale  et me faire part de vos critiques. ( Sachant que l’AG concerne l’année écoulée. Les adhérents arrêtant leurs contrats y sont fortement conviés pour y exposer leurs avis. )

En pièce jointe, vous trouverez les tarifs pratiqués, pour rappel.

Jusqu’en 2016 je me fondais  sur une mercuriale (qui n’existe plus aujourd’hui ). C’était une moyenne mensuelle calculée pour le Poitou Charentes dans les marchés bio, à laquelle j’enlevais 10 % pour votre engagement, les sommes avancées et les coups de main au jardin.

En 2017 compte-tenu de l’impossibilité de la plupart d’entre vous de donner des coups de mains, nous avons réévalué la remise. De moins 10 % à moins 5 %. Le prix de base des légumes n’ont pas bougé depuis 2016.

Je vous souhaite  un bon week-end,

Votre jardinier, Éric.

Fleur de sel à l’AMAP

Bonjour à tous,

Un saunier de l’île de Ré, Cyril Vauzelle, nous a contacté. Il vient de s’installer comme saunier et voudrait écouler sa production en vente directe, par exemple avec des Amapiens.

Il sera à la distribution de Fouras le vendredi 3 février pour nous rencontrer.

Il lui reste uniquement de la fleur de sel qu’il vend 10€ le kilo. Nous pensons lui faire un contrat et lui proposer de venir nous livrer deux ou trois fois par an, un peu comme Pascale Vedrine le fait avec ses produits à base de plantes.

Il pense élargir sa gamme :  gros sel, sel aux herbes, salicorne …

Bonne semaine

PS Ce même vendredi 3 février, à Tonnay-Charente, Loïc Lantoine se produira dans le cadre du Festival en accord. Personnellement, je suis fan !

http://www.en-accords.fr/

Recette de gâteau à l’orange (Christiane et Bernard)

Gâteau à l ‘orange

Pour un moule de 28cm :

120 gr de beurre

120 gr de sucre

2 œufs entiers

120 gr de farine

½ paquet de levure

1 orange

Prélever les zestes + presser le jus

Beurre(mou) + sucre, puis œufs entiers + zestes + jus

Puis farine + levure

2cm de hauteur maxi dans le moule

cuisson 15/20mn Th 6 ou 180°.

Les mérites de la clémentine + 3 recettes

La clémentine

On l’aime : de novembre à janvier

Pourquoi on l’aime? Petite (70 g environ) mais costaud, la clémentine! Ultra-vitaminée (C notamment mais également B), riche en fibres et en anti-oxydant, elle aurait un impact dans la prévention de plusieurs cancers (œsophage, estomac, côlon) mais aussi de maladie cardio-vasculaires. Parmi ses autres bienfaits, signalons ses qualités anti-inflammatoires, son rôle dans l’amélioration de la minéralisation osseuse et du système immunitaire. Bref elle n’a que des qualités, la toute belle, d’autant qu’elle n’est point calorique (50 cal environ). Pour bien la choisir, optez pour des fruits bio, car la clémentine n’est pas exempte de traitements chimiques, notamment de fongicide avant expédition ou de pesticides après récolte. En France, la réglementation impose toutefois de l’indiquer.

Comment on l’aime ?

  • En soupe: pelez à vif les clémentines, récupérez les zestes. Coupez les fruits en tranches et disposez-les dans un saladier en tassant bien pour récupérer le jus. Mettez le zeste dans une casserole avec du romarin et un peu d’eau. Faites infuser, ajoutez le jus des clémentines et du miel. Versez le tout sur les fruits. Réservez au frais 2 h.
  • En vinaigrette: pressez les clémentines. Fouettez avec de l’huile d’olive et agrémentez vos salades avec.
  • En brochette: piquez des quartiers en alternant, selon vos goûts, des rondelles de banane, un peu de raisin, une tranche de kiwi, quelques fruits secs (abricots ,,,,) et plonger (ou non) dans un peu de chocolat fondu,

Source : Magazine Healthy Food novembre-décembre 2016

Les bienfaits des clémentines

Bonjour à tous, cet article écrit par Sophie Lacoste, extrait du du TV magazine du 11 décembre, nous renseigne sur les bienfaits des clémentines. Il va encourager ceux qui ont reçu hier dix kilos de clémentines en provenance de Corse ,

 

Les agrumes apportent un peu de douceur au cœur de l’hiver. Profi­tez des clémentines, si riches en vitamines et miné­raux. Avec quatre de ces fruits, vous couvrez vos apports en vitamine C, alliée de vos défen­ses immunitaires, pour la jour­née. Misez sur elle pour passer au travers des rhumes et des infections ORL.

Un pigment exceptionnel

La clémentine est également riche en carotène, donc excel­lente pour la peau et pour pré­server vos cellules du vieillisse­ment. C’est aussi une bonne source de magnésium, oligo­élément anti-stress, et de potas­sium, très utile quand on a ten­dance à l’hypertension. Quant à ses flavonoïdes, ils préviennent les ennuis cardiovasculaires. Et tout cela avec un apport calorique très raisonnable de 46 Kcal aux 100 g.

Parmi ses nombreux nutri­ments, la clémentine contient une quantité importante de bê­ta-cryptoxanthine, un pigment de la famille des caroténoïdes, qui améliore la minéralisation osseuse. Le parallèle entre les concentrations sanguines de bêta-cryptoxanthine et de bêta­carotène, et la masse osseuse, a été démontré chez les femmes qui ont passé la ménopause. Comme tous les aliments, pré­férez les clémentines le plus « locales» possible. Pensez à la Corse, région productrice par excellence. Elles y sont récol­tées à la main et à pleine matu­rité. Sans pépins, elles ont une peau fine bien collée aux quar­tiers et leur culture est rigou­reusement contrôlée : récolte manuelle et absence de traite­ment chimique après récolte.

Sophie Lacoste

Sophie Lacoste est rédactrice en chef du magazine Rebelle-Santé (http://www.rebelle-sante.com/),  anciennement Belle-Santé. Elle tient aussi la rubrique santé de TV Magazine depuis 1995.  Spécialisée dans la santé pratique, elle laisse une large place à l’alimentation et aux médecines alternatives.

Sources : TV magazine du 11 décembre (supplément Sud-Ouest)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophie_Lacoste

Un medley de recettes de Christiane, Bernard et Anne R.

MUFFINS A LA COURGE
et aux éclats de chocolat

pour 8 personnes
– 165 g de purée de courge
– 2 oeufs
– 175g de farine de blé
– 1dl d’huile
– 125g de sucre roux
– 1,5ccde cannelle en poudre
– ½ sachet de levure
– 50g de chocolat noir à 70%
Préchauffer le four à 180°C
– casser les oeufs, ajouter le sucre
– ajouter l’huile puis la puréed e courge
– ajouter la farine et la levure la cannelle
– concasser le chocolat au couteau
– mélanger
– remplir le moule à gâteau aux ¾
Cuire environ 16mn
C’est bon, c’est moelleux, bon appétit !

Recettes de Fondue de blettes par Eric

Laver les blettes entières
Les cuire à la vapeur, bien les égoutter,
Les faire revenir entières dans un jus de viande (lardons, côtes de porc…)
Déglacer avec une crème liquide
faire réduire, saler, poivrer,

Butternut rôti au miel, et graines grillées

Ingrédients :

  • 1 petit butternut
  • 3 cuillers à soupe de miel liquide
  • 4 cuillers à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuiller à soupe de cumin en grains
  • Sel et poivre au moulin.

Préchauffer le four à 180°C (th 6)

Retirer les graines du butternut,  les mettre de côté.

A l’aide d’un économe, couper le butternut et pelez-le (seulement si la peau est trop dure pour être consommée).

Couper la chair en gros morceaux

Mettre le tout dans un plat à gratin. Dans un bol mélanger l’huile avec le cumin, le sucre et le miel

Verser le tout sur les morceaux de potimarron, saler, poivrer et mélanger le tout.

Mettre au four pendant 45 mn.

Déguster chaud accompagné d’une cuillère à café de crème fraiche épaisse.

Peut être servi en accompagnement d’une viande ou de céréales.

Graines de butternut grillées

Bien rincer les graines de butternut ; les égoutter dans une passoire.

Saler, ajouter éventuellement des herbes de Provence, mélanger.

Passer à la poêle : les faire griller des 2 côtés.

Se consomme en apéritif, à la façon des graines de tournesol (tout se mange)

Frites de rutabaga au curry ou comment rendre le rutabaga sexy.

Ingrédients pour 4 rutabagapersonnes :

  • 1 demi-rutabaga (environ 750 g)
  • 35 g de farine
  • 2 pincées de piment de Cayenne
  • 1 cuil. à café rase de curry doux en poudre
  • ½ cuil. à café rase de sel
  • ½ cuil. à café rase de curcuma moulu
  • 2 cuil. à soupe d’huile d’olive
    Préchauffez votre four à 180°C. Retirez les extrémités du rutabaga puis coupez-le en deux. Pelez-le puis lavez-le. Coupez des tranches de 1,5 cm d’épaisseur. Coupez ensuite des frites de 1,5 cm de large. Mettez-les dans un grand bol, ajoutez l’huile d’olive et mélangez. Dans un petit bol, mélangez la farine, le sel et les épices. Versez sur les frites de rutabaga. Posez une assiette sur le bol puis secouez bien afin de bien enrober chaque frite. Si vous avez des sacs de congélation, c’est le moment de les utiliser. Etalez les frites en une seule couche sur une plaque de cuisson antiadhésive puis enfournez pour 20 minutes environ. Testez la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau. Servez immédiatement.

Quelques recettes à la courgette

Empruntées sur internet et à  adapter à votre guise

Je vous conseille vivement ces 2 façons d’accommoder les courgettes.

Salade de courgettes rapées

Laver les courgettes, les râper grille moyenne.
Mélanger huile, citron et sel pour la sauce.
Mélanger les courgettes râpées, la menthe ciselée et la sauce.
Garder au frais jusqu’au moment de servir.
Juste avant de servir, passer les pignons à la poêle à sec, une minute ou deux, pour renforcer l’arôme et accentuer le croquant.

Soupe froide de courgettes »:

Une soupe vraiment savoureuse et fraîche pour les chaudes journées d’été! Une véritable alchimie s’opère avec tous les ingrédients réunis. Les pignons croquants, la fraicheur des feuilles de coriandre et le crémeux de la soupe. Un ingrédient assez inhabituel fait son apparition…
-3 courgettes moyennes
-3 oignons blancs
-3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
-500g d’eau (un peu plus si les courgettes sont énormes!)
-1 cube de bouillon
-100g de « boursin ail et fines herbes »
-sel, poivre, tabasco
-coriandre fraîche
-pignons de pin

Commencer par laver et nettoyer trois oignons blancs.

Couper la tige à environ 5 à 6 cm du bulbe. Les couper en petits morceaux.

Faire chauffer l’huile d’olive dans une casserole et faire revenir les oignons.

Laver et couper les extrémités des courgettes. Les couper en tranches de 1,5cm. Il faut en effet qu’elles gardent une bonne épaisseur pour ne pas trop les cuire.

Ajouter les courgettes dans la casserole et laisser revenir pour les colorer légérement.

Ajouter l’eau…

Le cube de bouillon, le sel et le poivre.

Fermer le couvercle, porter à ébullition et laisser cuire 10 à 12 minutes.

Mixer le tout avec un mixeur plongeant.

Ajouter les 100g de boursin. J’ai mis un entier (150g) mais je pense que cela pourrait déplaire à certains. Il faut savoir que le boursin va sentir dans la soupe chaude. Mais une fois refroidie, plus aucune odeur n’arrivera à nos narines(!) mais le goût sera bien présent et délicieux!

Mixer de nouveau avec le boursin.

Ajouter le tabasco. Quelques gouttes suffisent!

Laisser ensuite refroidir la soupe à température ambiante, puis laisser au réfrigérateur au moins 2 heures.

Au moment de servir, faire griller les pignons dans uns poêle bien chaude en faisant attention de ne pas les brûler!

Laver les feuilles de coriandre et les couper en lanières.

Servir la soupe bien froide avec un trait d’huile d’olive, quelques pignons grillés et des lanières de feuilles de coriandre. Servir aussitôt!

Bon appétit,

Anne Richard

 

Avec le chou , Kale ou autre : Farci à ma façon

Bonjour à tous,

Vendredi nous avons eu du chou kale. En utilisant le reste de chou frisé de l’avant dernière fois, je me suis inspirée d’une recette de farci vendéen et je suis très contente du résultat.

Comme l’a préconisé Eric, j’ai préparé mon chou (enlevé la nervure centrale, lavé et mis au congel).

J’ai fait revenir des oignons et échalotes. Dans une terrine, j’ai mélangé des restes de choux, coupés en lanières fines, des restes de salade, un tiers du chou kale émietté (c’est facile quand il est congelé), de la crème de soja, 4 œufs, de la ciboulette, de l’hysope (parce que j’en ai), des protéines de soja précédemment trempées dans un bouillon (elles donnent une consistance différente mais peuvent être remplacées par d’autres protéines), sel, poivre et le mélange oignon échalotes.

J’ai tapissé un moule à cake de feuilles de chou frisé puis rempli avec l’appareil.

J’ai mis au four sur 7 pendant environ 45mn.

J’ai coupé des tranches ce midi et les ai fait revenir à la poêle. Une réussite!

Si vous avez des recettes à partager et ne savez comment les mettre sur le site, envoyez les à : contact@lespaniersderic.fr. Je m’occuperai de les mettre en ligne.

 

img_20161120_154002

Bon dimanche

Claude

 

 

 

Visite chez Alimea

Le site très complet d’Alimea

 

Pendant nos vacances en Corse, nous nous sommes aperçus que nous campions près de la coopérative Alimea avec laquelle certains Amapiens ont des contrats fruits. Du coup nous avons décidé de leur faire une petite visite dont je fais un sommaire compte rendu. En effet leur site est très complet et correspond bien à  la réalité.

brigitte
Brigitte qui nous a reçus très gentiment

Nous avons pris contact par téléphone et notre correspondante a accepté de nous recevoir pour nous faire visiter le lieu.

 

Alimea regroupe une centaine de producteurs, donc beaucoup de petits producteurs de noisettes.

Ils travaillent véritablement dans un esprit respectueux de l’environnement :

  • Observation des problèmes dus aux prédateurs,
Prédateurs
Prédateurs dont j’ai oublié le nom

 

  • Pas d’intervention si cela ne nuit pas à la récolte, utilisation du prédateur du prédateur….
  • Minimisation des transports ….

Voici quelques photos de la chaîne permettant de trier et de conditionner les fruits

trieuse
Chaîne de conditionnement
trieuse2
Chaîne de conditionnement
Pins
Pins pour briser le vent